Un orgasme féminin, c’est comment?

En quoi il diffère selon le sexe?

L’orgasme féminin serait plus intense et durerait plus longtemps que l’orgasme masculin (de 3 à 9 secondes en moyenne pour une femme contre 3 en moyenne pour un homme). Mais il est plus long à se déclencher, quand il se déclenche! (Je rappelle au passage que 30% seulement des femmes jouissent pendant un coït. Je ne peux pas vous dire le pourcentage de femmes capables de jouir par d’autres moyens : cunnilingus, masturbation etc…Il devrait être plus important). En fait, ce qui semble le plus différencier la femme de l’homme, c’est sa possibilité d’éprouver des orgasmes successifs au cours du même coït ou lors d’autres pratiques sexuelles.

On ressent quoi?

C’est comme une vague de plaisir qui vous submerge, un raz de marée qui démarre des organes génitaux pour s’étendre aux cuisses, au ventre, aux seins, jusqu’au bout des doigts. Les femmes qui parlent d’évanouissement n’exagèrent pas. Parfois, on a vraiment l’impression de perdre conscience tant la sensation est intense et violente. Cela me paraît normal. Quand le plaisir est si lent à venir, à monter, c’est un véritable feu d’artifice à l’arrivée. Ne soyez pas jaloux, messieurs, vous qui prenez votre pied avec une si déconcertante facilité!

L’orgasme masculin plus facile à atteindre que l’orgasme féminin, vraiment?

Il existe à mon sens plusieurs sortes de femmes. Des coincées, incapables de se laisser aller à leurs pulsions et étouffées par des tabous, une culture, des traditions, des principes moraux puissants.Des femmes traumatisées par un viol, un premier rapport éprouvant ou une violence conjugale. Des jeunes encore inexpérimentées et étrangères au fonctionnement de leur propre corps. Des femmes mûres n’ayant jamais trouvé l’épanouissement sexuel avec le seul et unique partenaire qu’elles connaîtrons toute leur vie. Chez toutes ces femmes, le sexe est un peu en hibernation. Certaines n’atteindrons jamais l’orgasme, d’autres auront la chance de l’atteindre, plus tard, seule ou avec un amant attentif. L’orgasme féminin coule de source, encore faut-il vouloir le laisser couler. Ne pas en avoir peur, l’apprivoiser, l’accepter, le recevoir avec plaisir et sans arrière pensée. Se laisser aller tout simplement.

Comment jouir?

Je vais m’adresser ici autant aux femmes qu’aux hommes. Aux premières, je vais apprendre comment “maîtriser” le plaisir, le laisser venir à elles, et aux seconds, je vais donner quelques trucs pour aider leurs compagnes à jouir! Il semble que vous aimiez beaucoup ça, messieurs, nous mener à l’extase!

Aux femmes ignorantes.

Un simple frottement, une pression, un frôlement sur un sein, une épaule. Vous avez sûrement déjà senti ça dans la bousculade du métro, dans une foule?. Cela n’a duré que quelques secondes et vous avez trouvé ça troublant, agréable. C’est ça le plaisir, tout simplement! Pourquoi ne reproduiriez-vous pas la même chose toute seule chez vous? Vous êtes mal à l’aise, vous éprouvez de la gêne. Alors éteignez la lumière et couchez-vous comme si vous vous apprêtiez à dormir. Sauf que vous serez nue. Une fois étendue, faites le vide dans votre tête et passez vos mains partout sur votre corps. Visage, cou, épaule, seins, descendez vers le ventre, toison pubienne, cuisses… Repassez plusieurs fois et arrêtez-vous sur les parties où c’était le plus agréable. Pelotez vos mamelons. Ils deviennent durs. C’est l’excitation. Descendez vers le sexe, c’est là que tout se passe. Écartez les cuisses et explorez le. Devenez plus précise dans vos caresses. Entrez un doigt si l’envie se fait sentir. Un vagin n’a jamais mordu personne! Maintenant c’est à vous de découvrir l’endroit qui vous procure le plus de sensations. Est-ce le clitoris, l’anus, l’entrée du vagin? Avez-vous envie d’y faire pénétrer quelque chose, vos doigts, un objet? Alors allez-y! Tout est permis, c’est votre corps et il n’y a rien de mieux que se faire du bien! Il vous faudra peut-être du temps pour trouver votre rythme et atteindre l’extase. Ou ce sera immédiat et vous sentirez votre premier orgasme monter en vous. Chaque femme est différente.

Aux hommes maladroits

Vous voilà rassurés : toutes les femmes sans exception peuvent jouir! Même la vôtre! (à condition qu’elle se prête au jeu). La sensualité s’apprend. Vous mangez un bonbon. S’il est très bon, vous avez envie d’en prendre un autre, et un autre… c’est pareil pour le sexe. C’est l’idée du plaisir qui est excitante et pousse à faire l’amour. Pas de plaisir, pas de désir! Votre épouse, votre compagne n’est pas portée sur la bagatelle? Elle ne sait pas se laisser aller? Elle subit plus qu’autre chose? Elle est pudique, mal à l’aise lors des rapports? Alors tout est à réapprendre, quelque soit son âge!. Vous vous obstinez à garder toutes les lumières allumées pendant l’acte? Grosse erreur. Faites le noir complet dans la chambre. Laissez la s’allonger comme si vous alliez dormir. Ne la touchez surtout pas. Parlez-lui. Faites marcher son imagination en lui décrivant un endroit où vous aimeriez être. Par exemple : un salon dans un château romantique au bord de la mer. Il y a un feu de bois et dehors il pleut. Maintenant expliquez-lui ce que vous aimeriez lui faire. Avec les détails. Racontez-lui comment vous feriez glisser ses vêtements le long de son corps. Comment vous caresseriez ses épaules, sa poitrine etc. Si elle ne s’est pas endormie pendant ce temps (je rigole, ça peut arriver!), elle doit être sur des charbons ardents. Les femmes sont cérébrales, ne l’oubliez pas! Maintenant vous pouvez passer à l’acte, mais surtout pas comme d’habitude. Faites durer les préliminaires. Caressez ses seins (attention certaines femmes peuvent avoir des réticences de ce côté-là!), faites rouler la pointe sous vos doigts, mordillez les doucement. Descendez progressivement vers le ventre. Si vous la sentez se raidir, n’insistez pas trop et remontez vers le haut du corps. Ne redescendez vers le bas-ventre que progressivement. Ses cuisses restent obstinément fermées? Alors ce n’est pas encore le moment. Lorsqu’elle sera prête et vous ouvrira les portes de son entre jambes, caressez tout son sexe avec la paume entière de la main. Le clitoris étant l’organe le plus sensible, il ne doit pas être manipulé trop brutalement. Faites des mouvements de va et vient avec votre main. De temps en temps, un petit doigt en jaillira pour, au passage, effleurer l’entrée du vagin, la vulve, puis le clitoris. Une fois conquis, ce dernier vous ouvrira toutes les portes du plaisir et de l’amour. Pour une fois, tentez de la faire jouir, juste avec vos doigts en lui demandant quel geste lui plaît le mieux. Il n’est pas interdit d’y appliquer la langue si votre compagne n’y est pas réfractaire. Je rajoute que le clitoris doit être bien lubrifié pour pouvoir être manipulé. Sachez qu’il réagit un peu comme un pénis masculin. Vous n’êtes pas homosexuel? Non, bien sûr. Mais vous savez ce que vous aimeriez qu’on fasse à votre sexe? Sucer le gland, l’aspirer, le décalotter, le branler dans un mouvement de va et vient. Eh bien sachez que le clitoris aime tout ça aussi! Mais vous allez le découvrir très vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *